flag-great-britain
Londres

Un week-end à Londres

LDN
24.09.17

Vivre à Paris, ça offre beaucoup de chances concernant les voyages. Avoir l’Europe au pieds de notre porte, c’est pouvoir voyager dans pleins de pays, sans avoir à braquer une banque ou être jetlagué. En plus, nous avons particulièrement de la chance, car nous habitons juste à côté de Gare du Nord, d’où part l’Eurostar. Et ça, ça veut dire Londres en 2 heures de train !

Jour 01

Shoreditch, Clerkenwell, Covent Garden et un peu de pluie.

Nous sommes arrivés à la Gare de Saint Pancras samedi matin à 8h30. Après un rapide saut à la Gare de King’s Cross, qui se trouve littéralement juste en face, nous avons rechargé nos Oyster cards. Les transports londoniens sont assez chers, mais si vous comptez revenir plusieurs fois, on vous conseille l’Oyster card.

5£ pour la carte, puis vous la rechargez comme vous le souhaitez, sachant que le plafond par jour est de 9£ pour les zones 1 à 4 et 11£ pour 1 à 6. Passé ce plafond, vous ne payez plus 😉

Comme il était tôt, et surtout qu’il faisait beau, nous sommes allés dans le quartier de Shoreditch, très connu pour son street art. Des petites rues tranquilles et colorées, dans une ambiance assez hispter avec toutes ses petites boutiques de vinyls et de design. On est malheureusement arrivé avant 11h du coup les principales boutiques étaient fermés 😞 , on y reviendra une prochaine fois, c’est sur !

Après ça, on c’est dirigé vers le quartier de Clerckenwell, un très joli quartier résidentiel. En prenant la Northern Line entre Saint-Pancras et Shoreditch, on arrive à la station Angel, qui déjà rien qu’à son nom donne envie d’en découvrir plus. On y découvre un gigantesque Sainsbury’s, histoire de s’immiscer dans la food culture britannique. Parfait si vous voulez ramener en France pleins de shortbread ou autres chocolats Cadbury 🍫

Mais Clerckenwell c’est surtout un petit quartier du borough londonien, tout de briques rouges vêtu, situé au Nord Est de Londres, près de Finsbury. C’est un quartier assez méconnu de Londres, mais qui regorge de pubs et de bons restaurants (c’est aussi l’ancien Little Italy de Londres 🇮🇪 ). On aurait presque l’impression que le temps s’y est arrêté, et que nous sommes dans le Londres des années 60.

En redescendant sur Saint John Street, on découvre dans la rue d’Arlington Way une petite boutique à la façade noir et or, du nom de Present & Correct. Il faut vraiment bien chercher, car elle est bien cachée entre les maison, mais c’est une toute petite boutique comme on les aime, où l’on peut acheter des livres sur le design, de très beaux carnets en cuirs, et pleins d’autres fournitures pour le bureau. Pour cette fois ci on a (juste) acheté une paire de ciseaux doré Hay, et Agathe une pochette Delfonics. Pour régler, le gérant nous rédige une facture à la main, tellement inhabituel de nos jours, voir désuet, mais tellement mignon qu’on l’a gardé précieusement.

On continue ensuite de redescendre Clerkenwell via Rosebery Avenue, et passant devant un magnifique bâtiment, qui se trouve être l’ancien Metropolitan Water Board, aujourd’hui converti en lieu de résidence. Très inattendu dans le quartier, on a vraiment une impression de calme et de tranquillité. On croise aussi la magnifique horloge du Finsbury Town Hall, avant d’arriver à Chancery Lane Station.

Ce qu’on retient de Clerkenwell

Les jolies façades, les petites boutiques toutes plus mignonnes les unes que les autres, et un quartier qui respire la créativité !

Puis direction Covent Garden pour déjeuner. L’endroit est très joli et un incontournable de Londres, mais malheureusement très touristique, avec beaucoup de monde. On a mangé au Shake Shack, un de nos coup de coeur pour les burgers, que l’on a découvert à New York. On vous recommande le Shack Stack, avec son champignon Portobello frit et son coeur coulant au fromage. Un délice !

Pour digérer tout ça, nous nous sommes rendu à Oxfort Street, sous quelques gouttes de pluie, London’s weather obliged.

Tu sais que c'est l'été à Londres car la pluie qui tombe est plus chaude que celle de l'hiver.

Bon, les prix londoniens sont tout de même assez élevés, on n’y a pas acheté grand chose. On s’est donc rabattu sur Carnaby, un petit quartier très populaire, où se trouve notamment le grand magasin Liberty, et surtout, surtout, les meilleurs cookies de Londres, chez Ben’s cookies. Obligés, on en a ramené une boite avec nous à Paris.

Pour finir la journée, on a dégusté une pinte de bière locale, posé dans un petit pub rouge remplis de locaux, le Golden Eagle.

Jour 02

Camden, Kensington et Notting Hill

Après une nuit à l’hôtel, on se réveille avec des courbatures pleins les jambes après notre périple de la veille. On vous conseille de réserver un hôtel à l’avance, Booking est notamment très pratique pour ça. Pour un petit weekend c’est très bien, pas besoin de s’embêter avec les clés, et l’avantage principal c’est de pouvoir laisser ses valises à l’accueil toute la dernière journée, pour être tranquille jusqu’au départ le soir. On a réservé au Nottingham Place Hotel, près de Baker Street, le quartier de Sherlock Holmes 🕵🏻‍♂️

Direction le quartier animé et punk de Camden Town pour la matinée. Passé les boutiques aux fabuleuses devantures, on arrive aux Locks, avec l’énorme Camden Market, un endroit semi couvert dédié à la street food. Un conseil, allez y en ayant très faim, car tout donne envie ! Pour notre part, on s’est décidé pour le fish and chips de Poppies. On a pris un classique fish and chips au cabillaud, servi avec des frites et surprise, des Mushy Peas, des petits pois écrasés. Et c’est booooon. Une belle découverte.

Comme il faisait plutôt beau, on a pu en profiter pour aller explorer le quartier de North Kensington. Au programme : la découverte du White Garden, de Notting Hill et Portobello Road.

On avait fait quelques recherches sur le quartier de Kensington, qui est situé à l’ouest de Notting Hill, et on a entendu parlé du White Garden, qui est un petit jardin provisoire au palais de Kensington, et qui est ouvert gratuitement jusqu’en septembre. Ça avait l’air très mignon, donc on s’est dit qu’on irait sûrement y faire un tour !

En prenant la ligne de metro Central, et en descendant à Queensway, on arrive directement aux portes du Kensington Garden. Fort pratique 😄 Après une petite balade dans le parc, et la rencontre de petits écureuils gris (mignons, mais moins que ceux de New York quand même), on arrive devant le grand Palais de Kensington – d’ailleurs c’est ici que la Princesse Diana a vécu pendant quelques temps, maintenant occupé par le Duc et la Duchesse de Cambridge. On voulait visiter le palais, mais il y avait tellement de monde qu’on a préféré laisser tomber. Et de toute façon, on était surtout venu pour voir les jardins #passionplantes 🌿

En passant sur le côté du palais, on traverse un tout petit labyrinthe, très mignon, qui nous amène doucement vers le White Garden. On y trouve de magnifiques fleurs blanches (12 000 en tout : roses, jacinthes, lys … ) plantées tout autour de la fontaine, et un passage en pierre de taille pour se promener tout autour. Vraiment très très beau !

On vous conseille si le temps british vous le permet, de venir avec votre pique-nique (ou une petite salade de chez Mark Spenser, histoire de se fondre avec les locaux), car c’est vraiment très agréable et très reposant !

Après cette petite balade fort sympathique, on s’est dirigé vers le quartier de Notting Hill. On est passé par pleins de petites rues, et on est finalement tombé -total hasard- sur un magnifique pub irlandais, le Churchill Arms. Les photos parlent d’elles mêmes 📷

On a donc continué à pieds, et ça grimpe un peu, pour arriver dans le coeur du quartier de Notting Hill, en se promenant le long de Portobello Road, qui mélange petits shops de créateurs et grandes boutiques de luxe. On a aussi trouvé LA porte bleue de Hugh Grant 🚪

La balade continue entre les belles rues de maisons pastelles, et les grandes maisons  blanches avec leurs grandes marches et leurs portillons noirs. C’est là qu’on se dit qu’on aimerait bien habiter ici. Mais bon, ça doit être assez élevé le loyer par ici voyez vous 🙃

On avait marqué sur notre carte quelques jolies impasses, les Mews, pour mieux découvrir le quartier, et admirer les jolies maisons. On s’est donc retrouvé sur St Lukes Mews, une petite impasse très calme (c’est là où se passe Love Actually !), avec de toutes petites maisons typiquement anglaises. Des façades colorées où se mêlent briques et végétations, sans oublier les beaux vélos posés négligemment devant les portes.

Et pour finir la visite du quartier, on a découvert Horbury Mews, très mignon, avec une très jolie maison rose pastel. Cette partie de Notting Hill, avec les Mews, est beaucoup plus tranquille que vers Portobello Road, et c’est surement ça qui la rend si agréable à découvrir !

Laisser un commentaire